✈ L'électrique dans l'aviation?



Views:65432|Rating:4.84|View Time:7:30Minutes|Likes:5777|Dislikes:186
Abonnez-vous!

TOUS LES MOYENS DE SOUTENIR LA CHAINE (UTip, Boutique…) :

A l’occasion du Salon du Bourget, nous partons à la découverte de l’électrique dans l’aviation. Merci à Safran pour leur soutien!

Musiques :

Page Facebook :
Twitter :
Wishlist :

Matériel utilisé :

Caméra :

Objectif :

Micro 1 :

Micro 2 :

Quelques maquettes dans mon décor :

Saturn V :

Petite Ariane V :

Livres :

Seul Sur Mars :

Tintin :

Tim Peake :

Expanding Universe :

Ici la base de la tranquilité :

COSMOS :

Histoire de la Conquête Spatiale :

Comètes :

DVD

Gravité Zero :

Histoire de l’aviation :

Les Chevaliers du Ciel :

Patchs :

Apollo 11 :

Apollo 17 :

Columbia :

avec les problématiques énergétiques et environnementales de notre monde moderne nos modes de vie changent et nos modes de transport aussi à l'occasion de ce salon du bourget 2019 nous nous penchons sur l'électrique dans l'aéronautique [Musique] l'électrique dans l'aviation c'est une longue histoire tout commence réellement avec les frères tissandier qui présente en 1881 à l'occasion de l'exposition internationale d'électricité un modèle miniature de dirigeables avec une hélice entraînée par l'électricité l'énergie provient de piles audi chromate de potassium et permet le vol plus ou moins contrôlés du dirigeable durant 75 minutes cet exploit inspire d'autres ingénieurs dont charles renard et arthur krebs qui crée le dirigeable la france et font le premier vol en circuit fermé de l'histoire en 1884 l'arrivée des plus lourds que l'air autrement dit des avions au début du 20e siècle fait émerger des idées dans les esprits des ingénieurs c'est ainsi que vont être testées des aéronefs électrique alimenté par des câbles au sol et qui vont faire leur apparition vers la fin de la première guerre mondiale mais sans grand succès les problèmes réside dans la puissance des moteurs et l'alimentation les batteries étant lourde et les câbles au sol trop dangereux au fil du 20e siècle on est alors des modèles réduits d'avions et d'hélicoptères électrique recevant leur énergie par des flux de micro-ondes tirées depuis le sol une technologie basée sur les travaux de nikola tesla cette technologie ne sera en revanche pas retenu comme viable pour propulser un aéronef c'est à l'arrivée des batteries nickel cadmium que les premiers vrais avions électriques vont se développer et faire leurs premiers vols dans les années 70 avec l'arrivée des panneaux solaires les développement s'accélère pour créer un avion électrique autonome comme les prototypes que va concevoir la nasa mais au delà de la propulsion électrique joue aujourd'hui un rôle important dans l'aviation est bien plus qu'on ne pourrait le penser depuis la fin des années 50 les avions se sont convertis de plus en plus aux commandes électriques à la base pour actionner les différentes gouverner ailerons de l'avion on utilisait des câbles et des poulies mais cette technique est devenue compliquée lorsque les avions sont devenus de plus en plus gros puisque piloté de cette façon demandé au pilote un effort de plus en plus difficile sur le manche on a alors ajouté des systèmes hydrauliques pour réduire cet effort mais ils ont l'inconvénient du poids la firme avro au canada développe alors le premier avion doté de certaines commandes électriques le héros mais l'avion n'entrera jamais en service la technologie des commandes électriques étant tout de même prometteuse les développements continus et le concorde devient le premier appareil commercial à en être dotées partiellement c'est dans les années 80 que l'évolution de l'électrique de l'électronique et de l'informatique permettent à l'airbus a320 de devenir le premier avion commercial à commandes totalement électrique c'est aujourd'hui grâce à l'électrique qu'un pilote peut faire s'élever un a380 rempli de passagers sans le moindre effort l'électricité à bord pour chauffer les plateaux repas ou offrir du divertissement est aujourd'hui générés par les moteurs de l'avion à la manière de la batterie de votre voiture ou de la dynamo d'un vélo mais aujourd'hui avec la démocratisation de l'aviation et le nombre de passagers qu'une cesse d'augmenter des recherches et des développements sont en cours chez les industriels pour limiter l'impact environnemental des avions de ligne chez safran on s'engage sur cette problématique et ce depuis plusieurs années il y a plusieurs parties de l'avion qui pourrait être aujourd'hui améliorer ou remplacés par l'électrique tandis que l'avion roule du parking et la piste il utilise ses moteurs et donc du pire au zen des développements sont en cours pour doter les roues de l'avion de moteur électrique ce qui pourrait économiser du carburant c'est ce qu'on appelle lee taxing d'autres systèmes à bord de l'avion actuellement gérés par l'hydraulique pourrait être transformé en système électrique ce qui réduirait encore le poids de l'aéronef et pourrait améliorer l'efficacité du dit système que ce soit pour les systèmes embarqués ou la propulsion l'industrie aéronautique travaillent sur ces questions et c'est pour cette raison qu'aujourd'hui nous sommes sur le stand de safran afin de rencontrer les experts et en apprendre plus sur les développements en cours concerne l'hybridation de ce qu'on appelle les commuters c'est à dire d'un avion de 6,9 place d'ailleurs on a signé un contrat avec airbus et mardi derniers atb n 2 derrière donc on va rêver tout système propulsif en profession distribués c'est à dire qu'au lieu de mettre deux moteurs dans le nez de l'avion là on aura un système avec des petits moteurs le long de la lys et donc ces moteurs sont alimentés par un turbo générateur qui est derrière la halle avantages que sa vis-à-vis de l'avion c'est que ça permet d'avoir une structure souffre et de l'ale donc vous pouvez décoller sur des pistes très très co qui pour moins de 1000 m aujourd'hui 90% des aéroports notamment ceux qui sont à la périphérie des villes au moins 2020 est une ville que le sol los angeles vous pouvez décoller en tout électrique voler en hybride et vous reposer en tout électrique après de cette application là on étendra me regarder dans le cadre de clean sky 3 pour le moment c'est à l'étude à l'intérieur de safran mais certainement ça sera avec un airbus avait eu nardo un atr de regarder comment on peut pas rentrer une modestie avoir un avion régional de 40 places en propulsion hybride aujourd'hui il ne faut pas opposer thermique et électrique le gars ça fera ça sera un encens à mix des deux comment mieux utiliser le thermique alors ce qu'on appelle généralement à propulsion hybride c'est des architectures énergétique où on a combinaison de deux sources une source thermique donc généralement si les turbines à gaz travaux fin nous sur nos générateurs et également du stockage électrique donc par exemple des batteries donc le fait d'avoir une configuration avec deux sources permet différents modes de fonctionnement et donc une optimisant une optimisation globale de l' architecture qui mènera une réduction de soulever alors aujourd'hui on regarde différentes applications pour l'hybridation donc on regarde des petites applications pour l'aviation générale jusqu'à ou gros avions donc quand on parle de surdoses avion c'est le choc médium range aujourd'hui les difficultés principales sont liées surtout au stockage électrique et si mener pour aboutir à des architectures qui soit fiable mais aussi économe en énergie après c'est bien sûr les avionneurs ont décidé de prendre ou pas ces technologies la technologie sera prête ce qui est très important pour moi c'est que effectivement l'hybridation vers une technologie autoporteuse elle même d'une solution mais mise en équation avec d'autres technologies au bord de l'avion peut apporter sa part en termes de réduction de feu le borgne et en cela il faut absolument qu'on travaille dessus vous l'aurez compris dans l'aéronautique on travaille constamment sur l'amélioration des systèmes tout en prenant en compte les enjeux environnementaux de notre monde actuel grâce à cela on espère rendre l'aviation plus propre plus économique et plus fiables qu'elle ne l'est déjà j'espère que vous aurez aimé cette vidéo sur électriques y avait énormément de choses à dire et on avait un temps très limité pour le faire mais j'espère que ça vous aura plu quand même merci beaucoup à safran et leurs équipes de nous avoir accueillis et soutenus sur cette vidéo je vous souhaite un très bon salon du bourget si vous y êtes encore mais si vous y êtes encore c'est que vraiment il ya un problème parce que cette vidéo sort bien après en tout cas je vous dis à très bientôt pour une nouvelle vidéo de stardust ciao

45 thoughts on “✈ L'électrique dans l'aviation?”

  1. Le problème de l'électrique quelques soit le mode de déplacement reste le stockage , aujourd'hui on est sur une technologie a base de lithium qui atteignent désormais leur limite sans parler des limite de ressources naturelles car le lithium est un métal rare et très polluants a raffiné .
    Il faut attendre le développement de nouveaux types de batterie comme cellesau graphene encore a l'état expérimentale . Il existe aussi des alternatives comme les piles à hydrogène (très coûteux ) , les moteur a hydrogène (dangereux a cause du carburant) existe depuis des dizaines d'années .

  2. SAFRAN represent's😊
    Fiers d'être dans une société à la pointe de l'innovation, mais surtout qui collabore avec les autres acteurs pour trouver les solutions de demain.

  3. bonjour beau boulot ..
    les avions du futur auront des hélices , un peu comme les premiers avions.
    va-t-on voir la même chose sur les gros paquebots ?
    en fait de voitures volantes , on aura dans le futur , de petits avions à hélices

  4. Super intéressant. On en veut plus. L'aviation commerciale est difficilement viable sur le long terme sous sa forme actuelle quand on regarde son émission carbone par rapport aux autres moyens de transport. L'espoir sur les technologies se ressent bien dans cette vidéo, mais il aurait été appréciable de le mettre à la mesure de l'actuel défi que l'aviation doit soulever. Son poids actuel et futur sur la vitesse du changement climatique n'est pas négligeable. La solution, c'est peut être comme la viande. De meilleure qualité et moins de consommation de masse. Merci pour cet effort de vulgarisation en tout cas sur ces avancées.

  5. Je ne vois pas bien l'intérêt de l'hybride. Sur une voiture on récupère l'énergie du freinage. Mais sur un avion ? Si c'est juste pour décoller élec histoire de faire propre, on est en plein "green washing". Quid du bilan carbone au final ?

  6. La vrai question c’est comment générer de l’électricité. Nous ne verrons j’ai un avion électrique car cela ne comprend pas la thermodynamique.
    Rappel de la loi de Carnot 3kwh de chaleur pour faire 1kwh d’électricité.

  7. Avec un minimum de prospective réaliste, la seule alternative pour pouvoir faire voler un avion de ligne électrique serrât de lui adjoindre une mini centrale nucléaire comme pour le projet américain des années 60 vite enterré par de gens qui avaient encore un minimum de bon sens.

  8. J'ai peut-être mal compris mais les commandes de vol électrique ne signifie pas que tout soit électrique. Il reste toujours de l'hydraulique. L'avantage des commandes de vol électrique c'est qu'elle améliore le domaine de vol d' un appareil. Pour exemple un Rafale avec son plan canard sans gestion des commandes électriques ( avec calculateur de vol) serait très difficile à piloter.

  9. L' E-Taxiing ??? Cela semble etre une bonne idée……. A LA CON ! J'espere que les ingénieurs qui ont pondu cela finiront a Pole Emploi 🙂
    Serieusement, utiliser des moteurs éléctriques dédié pour économiser quelques centaines de metres……. POUR ENSUITE CHARIER LEUR POIDS SUR DES MILLIERS DE KM, cela ne semble pas une fausse bonne idée ???

  10. Pour l'instant c'est loin d'être propre et écologique par rapport à tout autre transport. Sinon celle qui bosse pour safran jargonne trop et abuse d'anglicismes. L'enjeu du poids des batteries n'est pas soulevé, alors que c'est au fond le même principe que le carburant. Cependant il faut bien plus de batterie que de kérosène pour délivrer une même énergie

  11. Vidéo claire et concise qui, dans son introduction puis dans sa conclusion, présente le rapport de notre société à l'énergie comme problématique et qualifie l'aviation actuelle de pas propre, en tout cas pas assez. Quelle satisfaction j'aurais si la prochaine vidéo sur Blue Origin traitait le sujet sous cet angle responsable, voire, soyons fous, moral, plutôt que celui de l'admiration béate.

  12. C'est bien beau tout ça, technologiquement ce sera sûrement grandiose, mais il faut pas oublier que pour faire une batterie électrique ça poilu énormément aussi. J'ai plus les chiffres en tête mais renseignez vous et vous verrez que c'est loiiiiiin de la belle image verte qu'on peut avoir de l'électrique…
    Donc en vérité entre le kero et l'électrique, le choix va être dur…

  13. C'est marrant, je travail chez Safran en ce moment (étudiant en stage), et je suis sur l'étude du marché des VTOL etc. Ça m'a fait bizarre de regarder t'a vidéo et toute les 20 sec me dire "ooh je connais ça et ça aussi xD"

  14. Bonne vidéo, malgré tout quand on entend parler de e-Taxi ça n'est rien de plus que de la politique. En effet quel est le %centage moyen de jet fuel utilisé par un avion sur le taxiway vis-à-vis du trajet total ? C'est peanuts… Mais le public va y croire. Idem pour l'hybride, l'intérêt n'est pas écologique mais purement pratique comme expliqué dans la vidéo, sauf qu'on choisit volontairement le greenwhasing.
    C'est pénible pour quelqu'un qui s'intéresse à des sujets techniques de voir que l'on politise en ce moment tout et n'importe quoi, alors que l'on ferait mieux de simplement rester sur la technique et les faits.

  15. Merci de préciser que l'aviation n'a pas attendu Greta pour se poser les bonnes questions. C'est bien un des seuls secteurs qui en a le plus fait pour la réduction des émissions ces dernières années.

  16. Sujet intéressant mais tu fais une confusion quand tu parles de commandes de vols électriques. C’est la commande qui est électrique, pas l’actionneur qui lui reste hydraulique, comme sur tous les Airbus. Les commandes électriques ont remplacé les câbles de commande, c’est tout. Les actionneurs électriques existent, mais à ma connaissance pas encore sur avion de ligne. Sur A350 on trouve aussi (et ça c’est nouveau) des vérins hydrauliques alimentés par des pompes électriques, seul cas où la partie puissance est électrique.

  17. Si on avait pas boycotter Tesla les avions voleraient peut être tous à l'électricité ou à l'électrique Comme dit dans ce reportage … Voir que des gens se creusent la tête alors qu'un gars avaient déjà peut être tout compris, c'est pathétique…

  18. Super épisode, mais ça me gêne de voir ces gens se branler sur leurs concepts "verts" : si on veut réduire l'impact écologique ça suffit pas ! C'est la chaîne de production qu'il faut modifier ! Ce concept de Safran c'est cool, mais sur leurs 8 moteurs si jamais 1 lâche, ou une batterie, faut la changer, et miner le lithium ! Je veux dire, je suis quasi sûr qu'on pollue plus pour miner/usiner tout ce qu'il faut pour faire un avion, qu'en le faisant voler lui même ! alors concentrons nous sur une production de lithium plus efficace et verte, et sur son recyclage, ensuite sur la fiabilité de ces concepts (faire en sorte qu'une batterie de 200kg de lithium tienne des années entières sans problème) et ENSUITE on développe les applications ! (et pour ça les gens ne manquent pas d'idées)

  19. Très bonne vidéo. Très bon sujet si on était encore dans les années 2010.
    Est-ce vraiment malin de dire que l'électrique est la solution ? Est ce que le problème environnemental est vraiment l'énergie en elle même ? ou ce que l'ont en fait ?
    Si l'énergie électrique est propre sur l'environnement immédiat, elle ne l'est pas du tout dans ses ressources et sa construction. Elle pollue ailleurs, mais à différents niveaux, elle pollue autant que le kérosène.

    Je pense qu'il devient de plus en plus compliqué de parler du futur de l'aviation touristique comme du futur du spatial interplanétaire.
    Plus les années passent, plus ça devient de la belle utopie.
    Notre planète se meure. Et si on ne tourne pas les yeux tout de suite sur elle, on est mort.

Leave a Comment